Cabanon de jardin : les prérequis

Les démarches administratives :

Premièrement, il est important de vérifier si votre terrain est constructible et s’il n’est pas soumis à une réglementation d’urbanisme en effectuant la demande auprès et votre Mairie. Pour cela, vous devez connaître l’emprise* au sol du cabanon et sa surface de plancher**.

Aussi, vous devez penser à conserver une distance convenable avec votre voisinage pour ne pas empiéter sur leur terrain.


Dans quel cas déclarer son abri ?


La déclaration de travaux : il suffit de remplir un formulaire (téléchargeable sur le site officiel du Service Public : https://www.service-public.fr/) et fournir les pièces justificatives à renvoyer par courrier recommandé à la mairie de votre commune, ou d’aller les déposer directement. Une fois la demande de travaux acceptée par la mairie, vous recevrez un récépissé, donnant l’autorisation permettant de débuter les travaux à partir d’une date précise.

Le permis de construire : il s’obtient sur le site officiel du Service Public également.

La taxe d’aménagement : Pour une demande d’autorisation, c’est-à-dire une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire, le cabanon sera concerné par la taxe d’aménagement.


Les matériaux :

Il existe 3 grandes familles de matériaux pour cabanons de jardin : le bois, le métal et la résine.

Le bois :

Le bois brut ou autoclavé : esthétique et résistant, il comporte entre autres le sapin, l’épicéa ou le pin.

Le bois peint : durable et coloré, ses teintes sont dans l’air du temps.

Le bois THT : imputrescible et durable, il est adapté aux conditions climatiques difficiles.


Le métal : en acier galvanisé ou laqué, il est insensible à la rouille et ne nécessite pas d’entretien particulier sur le long terme. Cependant, attention en bord de mer car le métal n’apprécie pas l’air salin !


La résine : très esthétique, elle se monte facilement, se nettoie à l’eau et résiste très bien à tous les climats.



* Il s’agit de l’intégralité de la surface projetée au sol en prenant compte des débords.

** Il s’agit de l’abri, en prenant compte les espaces couverts (hors murs), pour les surfaces dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80m.

Logo_albi-expos.png

© AS - Albi Expos